La psychologie positive a réussi à démontrer que les personnes qui expriment leur gratitude avec des paroles et des gestes sont significativement plus heureuses que les autres. Mais comment éprouver de la gratitude au quotidien quand la vie mélange inévitablement les bons et les mauvais jours, les événements heureux et moins heureux ? Et si tout était une question de regard et d’attention portés sur une chose plutôt que sur une autre ?

Pourquoi devrions-nous éprouver de la gratitude ?

Parce que cela nous rappelle toutes les choses positives déjà présentes dans notre vie. Pensez simplement aux gens que vous aimez et pourquoi pas à l’inconnu qui a été aimable avec vous et vous a fait sourire ?

« Soyons reconnaissants aux personnes qui vous donnent du bonheur; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries » Marcel Proust

Parce que cela transforme notre regard. Prenons un exemple. Vous avez des soucis au travail ? Cela signifie que vous avez un travail, qu’il présente des défis, que tous les jours ne se ressemblent pas. Remerciez pour ce que vous allez apprendre dans ces circonstances. Remerciez parce que cela vous rendra plus fort.

Parce que cela nous montre ce qui est vraiment important dans la vie. Comment se plaindre des petites choses quand votre famille, vos enfants, votre conjoint(e) sont près de vous et en bonne santé ?

Parce ce que cela nous rappelle qu’il faut dire merci aux autres. Remercier quelqu’un peut faire une réelle différence dans la vie de cette personne. Appelez, envoyez un mail, un SMS, déplacez-vous mais dites merci. Tout le monde aime être apprécié pour ce qu’il est ou ce qu’il fait. Cela ne coûte rien et cela rend heureux.

« Un mot aimable est comme un jour de printemps ». Proverbe russe

Comment placer la gratitude au cœur de votre vie ?

Voici quelques suggestions:

Consacrez un moment (le matin ou le soir) pour remercier pour tout ce que la vie vous apporte. Fermez les yeux et ressentez de la gratitude pour au moins trois choses positives. Vous verrez une fois que l’on commence on ne peut plus s’arrêter. Et si vous êtes en panne d’inspiration pensez que vous êtes vivante(e), que vous respirez, que vous avez un toit et que vous avez mangé aujourd’hui. (C’est vrai n’est-ce pas?)

Dites merci et pensez-le vraiment ! Même les menus services méritent une reconnaissance de votre part.

« La reconnaissance silencieuse ne sert à personne » . Gladys Bronwyn Stern

Remerciez aussi pour les choses négatives de votre vie. C’est un peu plus difficile bien sûr. Mais lâcher prise, accepter les choses telles qu’elles sont et chercher le « cadeau caché » apporte souvent beaucoup…

Et vous, exprimez-vous régulièrement votre gratitude ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Comment adopter la gratitude ?

Belle et joyeuse journée !

Le bonheur de construire sa vie

Le monde peut être perçu comme une bouteille à moitié pleine ou à moitié vide. Sans nier ce qu’il se passe de douloureux sous nos yeux et dans le monde, il est préférable d’appréhender la vie de façon positive afin de donner un sens à son existence. C’est ce que propose ce livre sur Le bonheur de construire sa vie, de Mettre du sens dans sa vie pour rayonner la joie, la réussite et la santé.  Cet ouvrage donne des pistes de réflexion et apporte de nouvelles connaissances pour un grand retour vers l’amour de soi, indispensable à l’amour d’autrui.

En quelques mots

Pour l’auteur, la joie survient lorsqu’on accepte de prendre la responsabilité de créer sa vie et d’être l’auteur de ses objectifs. Fortement influencée par les recherches en psychologie positive, elle nous parle de la joie sans cause, celle qui naît dans l’amour, la détente et la créativité. Celle que nous ressentons lorsque nous sommes véritablement dans l’ «être » et dans le moment présent.

« Chaque être possède en lui un immense pouvoir de création qui peut l’aider à faire de sa vie une aventure pleine d’expériences »

L’objectif de ce livre est de nous encourager à faire preuve de maturité par rapport aux événements et aux épreuves que nous traversons : la joie, c’est accepter nos échecs comme nos réussites.

Les compréhensions essentielles

Et comme les portes du changement ne peuvent s’ouvrir que de l’intérieur, l’auteur partage et organise le livre autour de quelques compréhensions essentielles :

  • Le vécu ressenti : nous ne vivons pas seuls les évènements (accident, licenciement…) mais nous sommes les seuls à les éprouver d’une façon qui nous est propre.
  • Les deuils non faits et les cycles cellulaires mémorisés : les moments non dépassés dans l’histoire d’un être vivant reviennent en cycle et finissent par déborder.
  • La maladie : de quoi sommes-nous réellement malades ? Freins, dépendances, comportements inadéquats ?
  • Les moteurs, les motivations : quel sens donnons-nous à la vie ? au travail … ?
  • La dédramatisation et la croyance : les croyances gouvernent nos vies et sont à l’origine de toute notre vision du monde.
  • Le sens et la vision :
  • L’environnement : il est possible de reconstruire l’individu dans un environnement positif.
  • Le retour vers soi : savoir s’écouter, prendre soin de soi avant de prendre soin des autres. Loin d’être égoïste, être à l’écoute de soi, c’est arrêter de demander aux autres qu’ils répondent à nos besoins inconscients et aller vers des relations plus harmonieuses.

Ce que j’ai personnellement aimé  :

  • Le livre peut être lu dans le désordre en suivant son intuition.
  • Il aborde des registres aussi variés que notre rapport à l’argent, la mémoire familiale, nos peurs, notre attitude face à la méchanceté ou les émotions non acceptées qui peuvent rendre malade.
  • Les nombreux cas pratiques et les entretiens extraits de la pratique de l’auteur, coach thérapeute formée au développement psychobiologique.

Bonne et joyeuse lecture !